Terre-Neuve-et-Labrador

De Hitchwiki
Le Monde > Amérique du Nord > Canada > Terre-Neuve-et-Labrador
Aller à : navigation, rechercher

Terre-Neuve et Labrador est la dernière province à avoir rejoint la confédération canadienne, en 1949.

Elle est constituée de deux parties fort distinctes: le Labrador, extrémité est du pays constituée d'une bande côtière presque dépourvue de routes et même d'habitants, et au rude climat arctique; et l'île de Terre-Neuve, à peine plus grande que l'Irlande et dix fois moins peuplée.

Vous l'aurez donc compris, les principales difficultés que rencontrera l'autostoppeur dans ce contrées seront d'ordre climatique et démographique.


Le Labrador

Il y a très peu de voies carrossables au Labrador: une piste reliant les deux agglomérations principales, Labrador City et Happy Valley-Goose Bay, et une autre longeant la côte sur quelques dizaines de kilomètres sur la pointe sud, proche du Québec et de Terre-Neuve. En été, il est possible de rejoindre la Côte Nord du Québec depuis Labrador City par une longue piste cahoteuse et très peu fréquentée.

Le bateau-stop doit également être possible au Labrador.


Terre-Neuve

À Terre-Neuve, il y a peu de trafic, mais il n'existe qu'un seul axe d'importance, qui traverse l'île en formant un arc, du coin sud-ouest au coin sud-est, sur presque 1000 km: c'est une émanation de la Transcanadienne qui traverse également toute la partie continentale du Canada. Le trafic routier est soumis une bonne partie de l'année au trafic portuaire: les gens voyageant en voiture y arrivent par bateau, depuis le port d'Argentia (en été) ou de Port-aux-Basques (toute l'année). Hors arrivées de bateaux, le trafic routier se réduit donc comme peau de chagrin.

Y faire du pouce n'est pas très répandu mais bien toléré. Les gens sont très accueillant sur l'île, et sont habitués des voyageurs de l'extrême venus du continent. Vous y serez très bien accueillis, et y ferez même probablement de formidables rencontres. Le trafic est faible mais les gens sont confiants et s'arrêtent facilement.

Arrivée à Terre-Neuve

Si vous arrivez par bateau , essayez dès la traversée de trouver des gens pour vous prendre dans leur auto. La plupart feront de longues distances, car les villages sont rares et souvent éloignés les uns des autres. Si à l'arrivée au port, vous n'avez toujours pas trouvé de conducteurs, vous pouvez descendre dans la cale à l'appel des automobilistes, et demander aux gens qui sont dans leurs voitures. Attention tout de même, vous serez au milieu de gaz d'échappement et de voitures sur le point de partir... MAIS: si vous ne trouvez personne au moment de l'arrivée du bateau, le trafic restera TRÈS TRÈS faible pendant tout le reste de la journée, (en tout cas en ce qui concerne Port-aux-Basques), jusqu'au prochain bateau...


Si vous arrivez par avion à St John's, n'hésitez pas à demander aux gens sur le parking de l'aéroport s'ils peuvent vous déposer en centre-ville.