L'endroit idéal pour poucer

De Hitchwiki
Révision datée du 21 janvier 2011 à 21:57 par 78.122.181.170 (discussion) (L'effet mouton : j'approuve cette théorie ;))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laisser le temps aux conducteurs de prendre leur décision

Quand les conducteurs voient un autostoppeur, ils se demandent s'ils vont s'arrêter ou pas... s'ils n'ont pas assez de temps pour se poser la question, ils ne s'arrêteront pas !

Pour qu'ils aient assez de temps pour réfléchir, il faudra bien sur que vous soyez visible de suffisamment loin mais le plus important est que les voitures ne soient pas trop rapides... Plus la vitesse est faible, plus vous avez de temps pour convaincre un automobiliste de vous prendre. Trouver une zone où les voiture roulent au pas, par exemple un rétrécissement, un bouchon, une zone limité à 30 km/h ou encore une fin de rond-point. Essayez par exemple de vous placer juste après un feu avec une pancarte. Le conducteur n'aura pas l'impression qu'on lui force la main. Il aura toute la durée du feu rouge pour réfléchir. Évitez une route en descente qui nécessite une distance de freinage trop importante et découragera les voitures qui étaient sur le point de s'arrêter. Prévoyez aussi une route qui dispose d'un espace suffisant pour s'arrêter en toute sécurité.

Soyez reconnaissable

Ne vous positionnez pas dans un lieu sombre, où il sera difficile de voir à quoi vous ressemblez.

Même les conducteurs qui s'arrêtent dans n'importe quelles conditions vérifient toujours le look de l'autostoppeur. Soyez donc facilement identifiable (se mettre dans la lumière, ne pas se cacher derrière quoi que ce soit...)

Laisser une zone de stationnement pour la voiture

Prévoyez un endroit suffisamment grand pour la voiture qui va s'arrêter et placez vous AVANT ! En effet, l'immense majorité des gens qui s’arrête pour vous prendre le feront après vous. Veillez à ce que cet endroit soit assez sûr : loin d'un tournant, pas sous un pont, etc...

L'effet mouton

Ce paragraphe découle d'une théorie que j'ai élaboré avec un ami en attendant le long d'une route. Quand les voitures arrivent par "paquet", elles ont beaucoup moins de chance de s'arrêter que si elles arrivaient une par une. Quand une voiture est suivie par une autre, la manœuvre pour s'arrêter prend plus de temps, les conducteurs auront donc moins tendance à s'arrêter. De plus, une fois que la première ne s'est pas arrêtée, il me semble qu'il y a une certaine inertie qui pousse les autres conducteurs à nous ignorer suivant le principe de diffusion de la responsabilité. Le conducteur peut aussi hésiter à s'arrêter pour éviter de gêner celui derrière par son freinage.

Bien que certaines fois, défiant la théorie, les conducteurs se laissent charmer par un autostoppeur et s'arrêtent...