B. A. - BA

De Hitchwiki
Version du 8 octobre 2011 à 01:25 par Lanigiro (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

L'autostop peut être plus facile que l'on pense.


Départ

  • Prenez toujours à boire, et selon la longueur du trajet, quelque chose à manger ainsi qu'un sac de couchage.
  • Choisissez votre lieu de stop avec soin. Il nécessite que l'on vous voit de loin et qu'il y ait de la place pour s'arrêter. Si vous n'êtes pas pris au bout de 30 minutes (en moyenne si vous êtes seul), commencez à réfléchir si votre lieu est bon, c'est-à-dire si l'on vous voit et si vous êtes dans la bonne direction. Si cela s'avère être le cas, souriez... et regardez les conducteurs dans les yeux.
  • Bien que ce ne soit pas toujours vrai, un panneau avec votre destination augmentera vos chances d'être pris(e). C'est surtout vrai pour les distances moyennes et longues (> 100 km). Si vous stoppez sans panneau, ceux qui s'arrêteront seront surtout des locaux avec un trajet ne dépassant pas 30 kilomètres. Dans les stations essence ou aux feux rouges, allez demander directement, ne restez pas vautré sur votre sac à dos avec votre panneau à vos pieds.
  • Avant de partir, prévoyez un itinéraire. Réfléchissez bien avant de vous en écarter. Pour les longs trajets, utilisez par exemple WikiSara ([1]) qui vous fournira le détail des stations-services présentes sur chaque autoroute. Il faut savoir que le stop par les autoroutes ont le grand avantage d'aller très vite d'un point A à un point B mais ça peut se révéler être une vrai galère si vous ne faites pas assez attention. Du coup vous devez connaitre 5 minutes après votre entrée dans la voiture où l'automobiliste vous déposera ensuite pour prévoir le meilleur endroit où descendre (station service / bretelle). Le mieux étant bien sur de le négocier avant même de rentrer dans la voiture histoire de changer d'automobiliste si nécessaire.

Voyage

  • De manière générale, pour les longues distances, préférez les autoroutes, et ne vous en écartez pas. En sortir peut rallonger de façon démesurée un voyage. Le voyage va s'axer comme ceci : Je rejoins l'autoroute, je "monte" dessus, je sors à la dernière station essence avant la sortie, puis je "prend mon élan" pour aller le plus loin possible dans la bonne direction. Vous pouvez sinon simplement sortir de l'autoroute si il y a un péage, ou une nationale/départementale fréquentée à proximité. Bien qu'il y ai plusieurs manières de stopper, celle-ci est celle qui vous permettra de parcourir les plus longues distances le plus rapidement possible. Si vous sortez de l'autoroute à un moment, vous serez contraint de retourner dessus, et autant dans une station service, le stop marche très bien, autant à un péage d'entrée d'autoroute désert, on peut se retrouver en galère.
  • Il s'avère que les stoppeurs développent au fil du temps un certain 6ème sens. Méfiez-vous des conseils des autres. Même si ça part d'un bon sentiment, ils n'ont pas forcément conscience des trajets, des flux de circulation, et ne comprennent pas forcément pourquoi vous voulez rester à tout prix sur une autoroute. De plus, des automobilistes pourront vous dire que telle route est très fréquentée mais ça ne veut pas dire que les gens iront dans votre direction (ex: quelques kilomètres avant une grande ville)
  • Les autoroutes françaises sont centralisées, il est assez facile de se repérer sans plan. Les autoroutes européennes ne suivent pas forcément cette logique. Parfois, 2 autoroutes peuvent vous amener à l'endroit désiré, parfois non. Prenez une carte et réfléchissez aux flux de circulation avant de vous engager sur une autoroute. Sur les conseils d'un voiturier, on peut se retrouver à 2h du mat dans une station essence déserte, avec à la clé une nationale pour rejoindre la prochaine parcelle d'autoroute (en gros, faut bien prendre son élan). Une simple erreur de ce genre peut vous faire perdre 24h. Et parfois même, vous faire revenir sur vos pas (ce qui est un brin frustrant).
  • De manière générale, RÉFLÉCHISSEZ AVANT de monter en voiture. Avec qui montez-vous, ou vous emmène-t-il. Une fois la voiture arrêtée, il vaut mieux perdre 2 minutes à s'assurer de l'endroit où l'on va vous déposer, que foncer aveuglément.
  • La grande différence entre le co-voiturage et le stop est bien évidement l'esprit de gratuité mais n'oubliez pas que la meilleure manière de remercier l'automobiliste de vous prendre sera de lui faire la causette (s'il la suit) donc restez éveillé tant que possible ! Cependant le plus souvent il n'y a même pas besoin de forcer tellement les gens sont accueillant et "échangeant".