L'Italie!

De Hitchwiki
Aller à : navigation, rechercher

Contexte

Avec deux amis, Simon et Yacine, nous avons prévu de partir faire le GR20 qui traverse la Corse du Sud au Nord. Nous sommes en septembre 2006 et nous avons tous les trois dû repasser des examens en seconde session. Simon, qui avait eu fini plus tôt que nous et qui était persuadé de sa réussite est parti en stop pour la Corse 8 jours avant nous. Nous avons préféré attendre d'avoir nos résultats.

Jour des résultats de Simon et Yacine : Simon réussit, pas Yacine. Le lendemain ce sont mes résultats : raté! Je rentre chez moi avec Yacine et nous décidons de partir tout de suite au lieu du lendemain matin comme c'était prévu. Vers 17h nous sommes sur le bord de l'autoroute. Nous arriverons à Marseille vers 9h00 le lendemain.

Nous prenons un bateau, et à la sortie je me fais contrôler par les douanes françaises (Yacine est 40 mètres derrière moi, pas de racisme!). Au départ il ne me demande que ma carte d'identité mais,voyant que je suis belge,l'agent appelle ses collègues ("Hé les gars, venez, on a un belge ici!"). Ils fouillent mon sac et mes poches. Yacine, qui a dit être mon ami devra aussi vider son sac et ses poches. Voilà la réputation des belges auprès des douanes françaises. Après cela, nous faisons du stop pour arriver à l'endroit où se trouve Simon (Vizzavona pour les connaisseurs!) et nous le rejoignons. Il nous prévient que le GR est difficile. pas peur!

Nous partons le lendemain, le GR est très difficile, et Simon marche très vite! Je réfléchis et je réalise que je préférerais être avec celle qui était alors ma copine, qui est partie 2 semaines plus tôt pour étudier 3 ans à Rome. Elle avait du mal à trouver un logement et sont moral n'était pas au top! Le soir, j'annonce donc à mes deux amis ma décision de quitter la Corse pour rejoindre Rome.

Jour 0

Le lendemain, je fais donc le chemin en sens inverse et je me retrouve à Vizzavona. Un train marchandise attend dans la petite gare, je demande au chauffeur s'il ne sait pas me conduire vers Ajaccio. Il veut bien me prendre mais il s'arrête à un endroit qui ne m'arrange pas du tout (aucune route plus au moins importante dans le coin). Je fais donc du stop et un jeune ronny me prend et me parle de sa voiture tunée... J'arrive au port et je demande les horaires :

  • Un dernier bateau part dans 20 minutes pour Toulon.
  • Je peux descendre jusqu'à Bonifacio, et si le stop est rapide prendre un bateau pour la Sardaigne. Je devrais alors passé la nuit là, me rendre dans un port a une trentaine de kilomètres du premier et prendre un deuxième bateau pour Civitavecchia.
  • Je peux aussi passer la soirée à Ajaccio et prendre un bateau le lendemain matin vers Pise ou Gènes.

Je dois me dépêcher et je fais le mauvais choix (je ne savais pas où se situait Civitavecchia par rapport a Rome) je décide de partir pour Toulon.

Arrivé à Toulon vers 22h, je descends dans une ville inconnue à la recherche d'une entrée d'autoroute pour l'Italie! Je demande à des ouvriers communaux et ils m'indiquent la direction... Je marche beaucoup et vers minuit j'arrive à un feu rouge qui n'a pas l'air d'être loin de l'entrée. Je fais du stop la une heure et demi mais je réalise que j'ai peu de chance d'être pris dans le noir. Fatigué par 4 nuits sans bon sommeil (une nuit blanche, une nuit sur la banquette d'un bateau et deux nuits sous tente) et attiré par l'enseigne lumineuse d'un motel pas si cher, je me laisse tenter : Ce soir je dors à l'hôtel!

Jour 1

debout 8h55, descente en cascade au petit déjeuner "à volonté" qui termine à 9h00.J'ai pu manger une tartine à la confiture et boire un thé... Je retourne au même endroit que la veille et je reprend mon stop. Un vieux s'arrête et me dépose à un dizaine de kilomètres, sur la bonne route, dans une pompe à essence.

L'endroit n'est pas mauvais, bien que le trafic ne soit pas énorme, mais personne ne me prend en 6 heures d'attente. Finalement, un sous-marinier français me prend et me dépose à une sortie, qu'il m'assure être excellente pour le stop. Quand je vois l'endroit, j'ai peur de rester coincé longtemps! mais après 5 minutes, un camion intermarché s'arrête et m'embarque. Après l'hôtel, il ne me restait plus beaucoup d'argent, j'ai déjà acheté des tartines dans la première pompe à essence : il ne me reste que 2€ et des biscuits de Corse pour tenir. Les chauffeurs du camion intermarché m'amènent avec eux décharger une partie de leur camion pour un magasin et là ils me volent des mini-sandwich et un YOP. Je dévore tout ça...

Ils finissent par me déposer à un péage près de la frontière italienne. J'attends peu de temps avant qu'un routier italien me prenne. Il peut me déposer 150km plus loin mais doit s'arrêter pour manger. Je l'accompagne, mais reste en dehors du restaurant en mangeant mes biscuits. Il me dépose vers minuit dans une aire d'autoroute. J'hésite à dormir ou à faire du stop de nuit. Vu que je n'ai pas de tente, que les moustiques sont atroces dans cette pompe (ils piquent à travers le jeans!) et que j'ai pas de temps à perdre si je veux pas mourir de faim, je décide de faire du stop de nuit... Ceci dit, personne ne m'a pris avant l'aube! Les policiers se sont arrêtés pour me dire qu'il était interdit de faire du stop là, j'ai joué l'étranger qui ne comprend rien et ils sont partis... Le chauffeur suivant, encore un routier, m'amènera jusqu'au début de l'autoroute vers Rome, j'ai dormi tout le trajet dans son camion (pas bien!). Ensuite la galère continue, l'endroit serait idéal s'il n'était pas en Italie!! 4 heures d'attente avant qu'un autre camionneur s'arrête et il va à ... Rome centre : il peut me déposer en bas de l'immeuble de ma copine! Mais il était écrit que ça ne pouvait être aussi facile!

Il me reste un sms et je dois prévenir ma famille que je vais bien et demander l'adresse exact de ma copine... j'envoie donc un sms à ma sœur en lui disant que je vais bien et en lui demandant d'écrire à ma copine (qui ne savait pas encore que je venais!) pour qu'elle me donne son adresse... Ma sœur oublie d'envoyer le sms que je lui avait demandé, du coup j'ai pas d'adresse... En plus de ça, le camion dans lequel je suis tombe en panne! je suis sur une aire de repos et je fais du stop, surprise, deux vieux roumains habitant Rome s'arrêtent et m'embarque en m'assurant qu'il vont dans le centre-ville. Sur le trajet je reçois un sms de ma copine me donnant son numéro de téléphone italien (sans se douter que j'étais à 300km, dans une voiture qui me conduisait à Rome). D'après mes calculs, j'arriverai devant chez elle vers 20h. Ce qui est suffisant, l'auberge ou elle dort ferme ses portes à minuit, et plus personne ne peut entrer ou sortir.

En approchant des banlieues de Rome, je comprends que mes chauffeurs ne vont pas du tout me déposer dans le centre de Rome, mais dans une banlieue (pas dangereuse, mais assez loin du centre!)... Ils cherchent leur chemin, je vois plein de flèches qui indiquent la direction, je le leur dit, mais ils se trompent quand même! Après avoir tourné une bonne heure dans les banlieues de Rome, les roues avants de leur petite voiture tombent dans un petit fossé, le passager descends et bloque la circulation, pendant que le conducteur fait marche arrière. En se retournant, il pose sa main sur ma cuisse! C'en est trop... J'enlève sa main, vais chercher mon sac dans le coffre et marche à la recherche d'un coin animé... Je croise une gare mais il n'y a plus de train pour Rome Termini (il doit être 22h) , un jeune me dit que je doit prendre le bus! En attendant celui ci, j'essaye de téléphoner à ma copine, mais les cabines italiennes n'acceptent pas les pièces de 2€ et personne ne sait me faire le change, ou personne ne comprends que j'ai besoin de change! tant pis,le bus arrive, j'ai pas de ticket, je fais l'étranger perdu (ce que je suis) et le chauffeur me dépose à la gare de Tiburtina. J'achète un ticket pour Termini : un euro, et avec ma dernière pièce je téléphone enfin à ma copine, je lui apprend que je suis a Rome! Elle est contente mais il faudra attendre demain pour se voir : il est 23h55 et les portes de son auberge son déjà fermées. RDV le lendemain a 7h00 à la gare de Termini!

Jour 2

J'arrive à la gare de Termini vers 2h30 du matin (mon train à eu beaucoup de retard, on est en Italie quand même!) et j'hésite : soit je dors dans la gare, soit je vais dans une auberge pas chère. J'opte pour l'auberge,j'en connais une pas chère qui me laissera payer demain matin! Je sors de la gare, cherche un peu l'auberge et une fois que j'arrive, le réceptionniste m'apprend que c'est complet! J'insiste, mais rien à faire! Je lui demande alors où se trouve une autre auberge pas chère : il ne sait pas! Je lui demande pour aller sur internet (gratuit dans cette auberge si on à un lit),il refuse, il n'en a rien a foutre que je dorme dehors dans un sale quartier de Rome.

Je cherche une autre auberge, tout les hôtels sont complets et pas bon marché! Vers 4h30 je trouve un lit dans une chambre avec deux brésiliens fumeurs de joints, je (ou plutôt ma copine) peux payer le lendemain! Je mets mon réveil sur mon GSM et m'endors profondément...

Le matin, je me réveille seul,je regarde mon GSM : il est plat... impossible de savoir quelle heure il est. Je prend une douche rapide et je vais à mon point de RDV. En chemin, j'apprends qu'il est 11h! heureusement, ma copine m'a attendu, pendant 4 heures, à la terrasse d'une café!